Le « Grand roman »

Pendant des années, j’ai écrit des dizaines de nouvelles : policier, noir, fantastique, sentimental… J’ai essayé tous les genres. L’objectif était de m’entraîner avant de tenter l’aventure du « Grand roman ».
Dans l’intervalle, je me suis beaucoup amusée à plonger mes personnages dans des situations où personne de sensé n’irait mettre le bout de son nez.

Puis, j’ai plongé à mon tour.
Avril 2011, les aventures de Charlie et Lucas se dessinent dans mon esprit. L’écriture démarre sur un bon rythme et je prévois de terminer pour Noël.
Contrat rempli… en 2013 !

Pourquoi autant de temps ?

Comme mes personnages, je n’avais pas idée de là où je mettais le bout de mon stylo et l’écriture de milliers de textes courts n’aurait pas suffi pour m’y préparer.
Choisir pour un premier roman une histoire qui s’étire sur cinq générations était de la folie pure.Bureau
J’ai adoré !
Pendant deux ans et demi, j’ai cohabité avec ce monstre à cinq têtes. Pestant quand je me retrouvais engluée dans des paragraphes mouvants. Euphorique quand je franchissais d’un bond plusieurs pages. J’ai savouré chaque étape de ce voyage insensé.

Aujourd’hui, je suis fière de vous présenter « Sans traces apparentes » :

 Cette saga familiale se déroule dans les Landes où Charlie revient après le décès subit de son compagnon. Mais le havre de paix de son enfance a bien changé. La jeune femme découvre dans un vieux hangar des documents révélant qu’au dix-neuvième siècle, son aïeule Eloïse a été déportée en Guyane, victime de fausses accusations.

Aidée du sombre Lucas et de sa grand-mère Simone, elle tire le fil de ce mystère. Leur exploration dans le passé éclairera l’histoire familiale sous un jour nouveau. Il deviendra vite impossible de fermer les yeux sur les drames qui jalonnent la vie des femmes Labarthe depuis cinq générations.

Coïncidences ou malédiction ? Charlie utilisera tous les moyens, même les plus occultes, pour vider les placards de leurs squelettes et extraire les secrets enfouis dans la honte. Quitte à réveiller les vieux démons qui rôdent sous les pins.

Avatar_ET