Le comble pour un auteur de fiction !

Quel est le comble pour un auteur de fiction ?
Non ce n’est pas une devinette, mais une vraie question…
Vous ne trouvez pas ? Vraiment ?

C’est d’écrire un guide pratique !
Si « ON » m’avait dit que ma première publication serait un ouvrage pratique, jamais je n’aurais cru ce « ON » !

Je ne parle pas des textes courts qui sont comme une récréation, je parle d’un texte long. J’avais bon espoir pour mon premier roman mais il n’a pas terminé sa tournée d’été chez les éditeurs pendant que je me croise les doigts et les orteils sur les plages d’Aquitaine.

Et voilà qu’aujourd’hui,  le guide pratique sur lequel je travaillais depuis de longs mois est publié sur la plateforme Kindle d’Amazon.fr.
Le sujet ? Comment immigrer au Québec quand on a plus de 35 ans…

Couv_blog

Un beau clin d’œil, n’est-ce pas ? 
14 juillet, jour de fête bleu-blanc-rouge pour nous Français, je vous parle d’aller vivre dans un autre pays. Acte manqué ou pas, ça me donne l’occasion de dire à tous les grognons (dont je fais quelquefois partie, soyons honnête) que nous vivons dans un beau pays et que si vous envisagez de vous expatrier, pensez aussi à ce que vous allez quitter quand vous partirez.

Si vous caressez comme moi l’idée d’une expérience québécoise, rendez-vous sur le blog « Work in Québec » pour échanger ou téléchargez le guide sur Kindle… et échangeons aussi !

Allez ! Je retourne à ma vie d’auteur de fiction… Toute aussi compliquée et exaltante !

 

 

Publicités

10 réflexions sur “Le comble pour un auteur de fiction !

  1. En attendant la fiction, je te félicite pour le guide pratique ! On m’avait déjà soumis l’idée d’aller faire un tour au Québec, mais je pense d’abord « tâter le terrain » en touriste…

    • Merci Polina. Philippe Renault a écrit un excellent « anti-guide touristique » pour ceux qui déambulent dans Montréal avec derrière la tête, l’idée de s’y installer. 🙂

  2. Bravo pour ce guide qui va en aider plus d’un et faire carrière lui-même auprès de nos concitoyens trentecinquaires en mal de cousins….Pas d’accord en revanche sur les textes courts, ils sont loin d’être une récréation et même la plupart des chefs d’oeuvres sont historiquement des textes courts / le Banquet, Consolations, Paludes, Trois contes, La chute, Matin brun, Les demeurées, Sommeil, Nadja, Eté 80, Le silence, Le nez, La pleurante des rues de Prague, L’inondation, Inconnu à cette adresse, Antigone, La métamorphose, Une saison à Venise, La place de l’étoile, etc….
    Voilà, c’est dit. Bises

    • Wouahouh ! Quelle salve je viens de recevoir et justifiée si tu as reçu le terme de récréation comme péjoratif. C’est au contraire dans mon écriture, des moments de grand plaisir, des parenthèses intenses car éphémères, une boule de feu qui m’exalte jusqu’au mot fin, ou une liaison torride entre deux mariages comme le dit si bien Douglas Kennedy… Loin de moi, donc, l’idée de minimiser ce genre dont je suis une lectrice assidue. Comme quoi, les mots sont à l’origine de bien des quiproquos… et de bien des histoires 🙂

  3. Je ne sais pas si je dois être triste pour ton roman où te féliciter pour le guide…
    Alors, je me réjouis, en te souhaitant une rapide publication de l’œuvre de fiction, et je regarderai le guide avec joie…
    J’adore le Québec et j’ai songé à y émigrer, bien avant mes 35 ans mais la rudesse de leurs hivers interminables m’en a dissuadée…
    Continue à te croiser les orteils sur les plages d’Aquitaine, profite de tes vacances, je croiserai les doigts pour toi, Elisa 🙂

    • Non pas de tristesse, chère Elisabeth. Ce sont les délais normaux du monde de l’édition. Incompatibles avec un sujet soumis aux politiques publiques qui changent tous les 4 matins de l’an II ! C’est pour ça que j’ai choisi l’édition numérique, plus rapide.
      Mes orteils et moi te remercions vivement. A bientôt, 🙂

      • D’accord, que de l’enthousiasme alors 🙂
        Les éditions numériques se portent bien et ont de nombreux lecteurs alors, en attendant, profite de ton repos bien mérité

  4. Bonne chance et longue vie à ton manuel en souhaitant qu’il guide plus d’un aventurier sur la route sinueuse de l’immigration 😉
    Je l’ai reblogué pour en faire profiter tout le monde ! Bises !

Pour vous exprimer, c'est par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s