La Reine du découpage

Je lis beaucoup, de tout genre… ou presque. Il y a certains livres dont je me tiens soigneusement à l’écart. Par exemple, les témoignages de survivants de drames inhumains ou les romans ancrés dans un contexte trop noir…

Par mon métier, je baigne en permanence dans les réalités sociales, expression politiquement correcte pour désigner la misère moderne. Alors quand je lis, j’évite les émotions susceptibles de me broyer un peu plus le cœur.

Autres livres dont je ne recherche pas la compagnie, les biopics des semi-people. Même si je me jette avec jubilation sur leurs tribulations étalées dans les salles d’attente. Quant aux « épanchements de signaux de vie » rédigés par des inconnus, j’avoue avoir de nombreux préjugés par rapport aux détails nostalgico-niais qui n’intéressent que tata Poule ou tonton Camion.

20150317_reinedecoupageLes Éditions de la Rémanence font une large part aux biographies et témoignages. J’ai donc décidé d’aller au-delà de mes préjugés et de me plonger dans ces récits de vie. J’ai choisi de lire La Reine du découpage dont le pitch m’avait intriguée : une petite fille, Cécile, découvre « l’existence » de la mort et trouve ainsi sa vocation : écrire des oraisons.

J’ai très vite oublié que je lisais une « bio » et je me suis fait happer par l’histoire. J’ai adoré la galerie pittoresque des personnages. Mon préféré : le photographe et sa vitrine, ancêtre des pages facebook. J’ai vibré avec cette héroïne haute de six ans, son amitié presque clandestine avec Eline la foraine,  la façon dont elle découvre brutalement l’horreur de la déportation… C’est l’histoire de Cécile et en patchwork, c’est une histoire où chacun peut se retrouver.

Une belle tranche de vie qui me réconcilie avec le genre et un catalogue auquel je serai fière d’appartenir !

20150317_adrienne
Si l’envie d’écrire votre histoire familiale vous titille,
Marie-Adrienne Carrara vient de publier un billet où elle donne de précieux conseils.

Publicités

28 réflexions sur “La Reine du découpage

    • Oups ! Non cette tranche de vie n’est pas noire du tout. Désolée si j’ai donné cette impression. Très honorée de ta confiance. Je suis en train de lire 20 bonnes raisons… et je me régale. Bonne semaine 🙂

  1. On trouve toujours des passages qui nous frappent
    et nous appartiennent ,
    dans chaque lecture,
    il n’y a pas de hasard…

    Je te souhaite un Heureux Printemps !

    ____/ )_______,_(./ » » »/’)
    ¯¯¯¯¯¯¯¯\)¯¯¯¯’ (\„„„„\)

    • Hello Gaïa ! C’est une première et je me sens toute intimidée car les affaires de goût sont très personnelles. Ceci dit, je me suis vraiment régalée à le lire 🙂

    • Bonsoir et merci pour ce gentil retour. Je viens de visiter également ton blog et déjà lu plusieurs billets intéressants. Au plaisir d’échanger 🙂

  2. « Quant aux « épanchements de signaux de vie » rédigés par des inconnus, j’avoue avoir de nombreux préjugés par rapport aux détails nostalgico-niais qui n’intéressent que tata Poule ou tonton Camion. » 😆 … Comment ça « préjugés »?? :/…. Ne serait-ce pas tout simplement un ennui (pour rester polie) mortel qui courrait entre et sur les lignes page après page??? 😉 ….

    Et que voilà que c’est confirmé! L’exception qui confirme la règle!!!
    Heureusement d’ailleurs sinon si tout était tracé, gravé dans le marbre, immuable huuuu c’est là que l’ennui mortel serait ! 😮 😉
    Bises Elisa 🙂

    • Ah ah ! Le défi est lancé. Dans mon entourage, il y a plusieurs auteurs qui peaufinent la sortie de leur livre, largement autofictionnés. De belles occasions pour voir si ce livre est une exception ou non ! Bises à toi aussi 🙂

  3. Ah, dépasser ses apriorismes, tout un travail… J’avoue en avoir quelques uns côté bouquins, certains se renforcent quand j’essaie de les dépasser, d’autres, plus rares, s’émoussent… J’irai voir… 🙂

    • D’habitude, quand j’aime un livre, je partage sur FB. Mais ce récit a bouleversé mes choix de la lecture en plus de résonner dans ma vision d’auteur…

Pour vous exprimer, c'est par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s