13 novembre 2015

Aujourd’hui, j’aurais dû être en train de vous raconter comment s’est passée cette soirée autour du sac à mains et des secrets de famille. Un article drôle pour vous faire partager ce beau moment.

Au lieu de cela, je n’ai aucun coeur à écrire, juste un coeur à pleurer.

Je pense à toutes les victimes, à l’horreur qu’elles ont vécues. A leurs proches, à l’horreur qu’ils vivent. Je ne comprends pas cette haine ni comment elle a pu enfler au point de déborder l’humaine.

Je vous espère en sécurité avec vos proches, à vous serrer dans les bras les uns les autres.

A très bientôt pour rire à nouveau,
Parce que la terreur ne nous soumettra pas

9796e144-5406-4066-936f-e8e645aa1fa4

Publicités

18 réflexions sur “13 novembre 2015

  1. Oui, c’est affreux… Nous découvrons l’horreur que vivent les Syriens et tant d’autres à travers le monde, le crime aveugle, la haine de ce qui est différent.
    Cependant, toute notre histoire a semé les graines de cette violence.
    Comme le dit de Villepin, nous ne sommes pas en guerre, car une guerre se gagne et jamais nous ne vaincrons le terrorisme. Il faut simplement apprendre à continuer à vivre, rire , penser, apprendre, et lutter toujours et tout le temps pour la démocratie…

    • Vivre dans l’effroyable sans renoncer, sans baisser les yeux… De retour à Paris, j’avoue que c’est difficile. Les gens sont à cran et le moindre bruit nous fait sursauter. Est-ce qu’on s’habitue ?

      • Je viens de rentrer à Paris où j’ai retrouvé mes collègues. La plupart d’entre eux ont été touchés directement ou indirectement. Pour l’instant, c’est plutôt la tristesse qui prédomine, j’ai entendu peu de discours de colère. Mais comme toi je crains le temps de la colère. J’espère très fort que le pire du pire ne viendra pas de nous.

  2. Une pensée à tous ces gens, pris en otage et ou morts ce vendredi ainsi qu’aux familles.
    j’ai du mal à rassembler mes idées, les mots liberté, égalité, fraternité se superposent à ceux de pourquoi la haine, la guerre, la vengeance. Je ne trouve aucune phrase qui me permet de les assembler dans un ordre quelconque. Ils vont et viennent comme le ressac, ont ils une patrie ? un drapeau ? une terre ? sont ils simplement porteurs d’un sens ? je ne sais pas, je ne sais plus.

  3. En 1063, dans une lettre envoyée à l’archevêque de Narbonne, le pape écrivit que ce n’était pas un péché de verser le sang des infidèles.

    Ce n’est pas d’aujourd’hui que le monde est fou et que les fous courent le monde.

    Des gens croient que d’autres méritent la mort, juste parce qu’ils sont libres. Puis ils mettent leur croyance à exécution.
    Nous sommes libres d’écouter la musique que nous aimons, libres de glander à la terrasse d’un bistrot, libres de lire, d’écrire ou de dessiner ce que nous voulons, libres de nous promener comme bon nous semble, libre de croire en ce que nous voulons, de ne pas croire, et même de douter, et surtout de se foutre de ce que croit notre voisin…
    Il n’y a rien d’autre à faire que de continuer à vivre comme nos lois nous le permettent et de lutter pour que ces lois demeurent.

    A bientôt, ici, pour plus de légèreté, de convivialité, d’humour et toujours plus de plaisir dans le partage, toujours plus de partage de nos plaisirs.
    Merci Elisa de permettre et de porter ce temps d’expression en ce doux lieu d’échange. Merci à tous.

    • Merci à toi André de partager ta vision de ce monde comme tu le fais, avec tes valeurs et ton humour. Et tu as raison, merci à tous. Ces pages sont des lieux de partage et d’échange ouverts à tous ceux qui le souhaitent. Je vous embrasse 🙂

Pour vous exprimer, c'est par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s