Toutes les promesses du monde

Les années l’avaient rendu plus attirant encore.

Mes doigts usés ont tremblé quand je les ai posés sur lui. Quand j’ai retrouvé ce contact doux et glacé. Toutes les promesses du monde, tous les regrets d’une vie.

Pourvu qu’il ne me rejette pas encore. J’ai fait tellement d’efforts, je crois que je ne pourrais pas le supporter. Je n’aurai pas la force de recommencer.

Un, Deux… Je retiens ma respiration… Trois !

Je plonge. J’ouvre une page au hasard. Elles se ressemblent toutes. Un livre, c’est cent carrés blancs, cent messages d’interdit pour les enfants et les idiots comme moi.

Les signes noirs se brouillent sous mes yeux de vilain vieux canard. Encore une fois…

Je ferme les paupières très fort. Effacer ces lignes hostiles qui ne se livrent pas. Tripes et boyaux se tordent dans mon ventre. Dernière chance d’y arriver, je le sais.

Je glisse un œil, j’en ose un deuxième. Des lettres émergent du flou. Un S, puis un O. Suit un U et encore un S. SOUS !

Un mot, je peux reconnaître un mot ! Et il y en a d’autres : « Sous-le-ch-chêne-il-dort… ».

Un diablotin me saute au cou, s’installe sur mes genoux.

– Tu lis Mamie ?

– Oui mon petit. Oui, je lis.

20151211_Livre