Traces de Noël

Je ne pouvais pas écrire un livre sur les générations sans évoquer la plus célèbre des fêtes de famille. En ce jour spécial, je vous offre cet extrait qui est un peu ma vision d’un Noël idéal.

Où que vous soyez dans le monde, je vous souhaite de savourer les vibrations de joie et de partage de Noël.

 Schlitten und Kerze im Schnee

 

Charlie, qui est enfant unique, vient de rencontrer la nombreuse famille de Lucas.

« – Tu as vraiment de la chance, Lucas. Je ne sais pas ce que ça donnait au quotidien, mais j’aurais tout donné, quand j’étais petite, pour vivre des fêtes de famille comme celle-là !

– Tu devrais revenir en fin d’année. Où que nous soyons dans le monde, nous nous retrouvons tous ici le 24 décembre au plus tard. On est à la limite de la Provence, tu sais. Les traditions autour de Noël sont prises très au sérieux : la crèche, la symphonie pastorale, la messe de minuit…

– Tu me racontes ?

Lucas stoppa devant la bergerie et fit asseoir Charlie sur les marches, à ses côtés.

– Le soir de Noël, après le repas et avant les treize desserts, on partait tous ensemble pour la messe de minuit. À pied, qu’il neige ou pas.

Sa voix et son regard devinrent rêveurs.

– À l’aller, nos parents nous tenaient fermement par la main, il n’était pas question d’arriver chiffonnés à l’église. Au retour, ils nous libéraient et on fonçait aussitôt au bout du champ des Taillis. Je t’emmènerai, tu verras. Il y a un petit gué et on jouait à sauter sur les galets glissants en essayant de ne pas se mouiller – ou presque pas. Certaines années, quand il avait gelé, on pouvait aussi glisser sur la glace, mais c’était moins drôle. J’aimais cette sensation particulière de tenir en équilibre sur le sommet de mon caillou comme si j’étais sur le toit du monde.

Charlie posa sa tête contre son épaule. Elle appréciait le son de sa voix, la douceur avec laquelle il déroulait ses souvenirs.

– Mais ce que je préférais encore plus, c’était le lendemain. Aux premières lueurs du jour, on se réveillait d’un bond et on courait pieds nus dans la grande salle. Là, sous le sapin, une montagne de cadeaux nous attendait. Il fallait voir la ruée alors pour aller chercher les adultes. Nos parents faisaient semblant de ronchonner et de traîner, ça nous semblait durer une éternité ! Enfin quand tout le monde était réuni, la distribution commençait. Je me rappelle encore le bruit des papiers déchirés et les embrassades mouillées qui sentaient le dentifrice et le caramel.

Charlie soupira. La scène semblait si réelle, si proche de ce qu’elle avait toujours souhaité dans son enfance. Pour elle, Noël n’était qu’une représentation mondaine de plus. Elle avait tellement demandé à rester avec Mona. Mais ce jour-là, la présence d’une petite fille enrubannée était indispensable à côté du sapin.

– Tu sais ce que je préférais encore plus ?

– Plus que les cadeaux ?

– Plus que les cadeaux, confirma-t-il. Ce sont les débats ensuite, quand toute la famille était réunie dans la cuisine. Pendant que les enfants s’éclataient avec leurs nouveaux jouets, les adultes réinventaient le monde. Petit, ce n’était qu’un bruit de fond. À l’adolescence, c’est devenu une leçon de choses. Dans notre famille, toutes les opinions sont représentées : traditionalistes, réformateurs… J’avais même une vieille tante anarchiste.

Lucas entendait encore les idées s’entrechoquer au son des cuillères. Il revoyait les mots s’envoler avec de grands gestes et revenir s’abattre sur la table épaisse, ponctués d’un poing massif. Le jour où ils lui avaient demandé son avis, leurs regards attendant sa réponse, il avait compris que lui aussi pouvait jouer un rôle. Là, dans cette pièce aux carreaux bleus et blancs, bastion inviolable de son enfance…

– C’est là, je crois, que s’est décidé mon engagement en politique.

– Tu en parles avec tellement d’enthousiasme. Tu vas reprendre ta carrière de diplomate ?

– Non ! … En tout cas, pas comme avant, pas de la même façon. Je préfèrerais une activité plus militante. Tu savais que l’Abbé Pierre est né à Grenoble, pas très loin d’ici ?

Les doigts de Lucas se crispèrent. Il resta un moment sans parler. Charlie entendait sa respiration saccadée. Elle attendit.

– Aujourd’hui, j’ai l’impression d’être entré en politique comme dans n’importe quelle carrière. J’aurais vendu des smartphones, c’était pareil.

– Tu es dur avec toi.

– Non, juste lucide. Je crois qu’à Sciences Po, j’ai perdu peu à peu contact avec mon engagement. Giono parlait d’une « transformation qui s’opérait si lentement qu’elle entrait dans l’habitude sans provoquer d’étonnement ».

Lucas offrit un sourire désabusé à Charlie avant de se perdre à nouveau dans la contemplation du ciel opaque.

– Quand je reviens ici, je me demande comment j’ai pu oublier mes racines, laisser se perdre mon essentiel. Quelle arrogance, croire qu’on peut sauver le monde en buvant des coupes de champagne dans les soirées mondaines !

Charlie lui recouvrit la main.

– Tu as toute la vie devant toi pour agir différemment.

– Sauf qu’aujourd’hui, je ne sais pas si j’en suis capable. Quand j’ai été nommé en Afghanistan… murmura-t-il avant de refermer la bouche.

– Tu veux m’en parler ? proposa Charlie dans un souffle.

Lucas refusa de la tête et sourit pour s’excuser. »

© Editions de la Rémanence
Publicités

30 réflexions sur “Traces de Noël

  1. Bonjour Elisa
    il me fait plaisir de t’apporter mes souhaits sincères.

    Que 2016 soit facile à traverser à tous points de vue.
    *•.¸¸.•*´¨`*•.¸¸.•*´¨`*•.¸¸.•★
    *•.¸¸.•★Bonne Année !*•.¸¸.•*´¨`*•.¸¸.•*´¨`*•.¸¸.•★
    •*´¨`*•.¸¸.•★

  2. Que ta fin d’année se déroule dans la joie.

    ★ ︽\°☆* ~\°☆* * <*★﹨︽★︽\°︽★︽\°☆**
    **Paix **~<☆ Santé ★ *★Amour ★ Amitié★**
    \°☆* *^★ Bonheur ★ **★ Joie﹨︽★︽\°☆\°☆*
    ︽★︽\°☆* ★ ★*~Bonne Année * ★ ★﹨★*★

  3. Merci pour ce partage Eiisa. Les souvenirs d’enfance de Lucas nous replongent dans nos propres souvenirs et la magie de noël
    Passe d’excellentes fêtes de fin d’année ! 🙂

Pour vous exprimer, c'est par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s