La relativité de la connerie

Quand j’ai tendu mon premier roman à un vieil oncle, il a pris le livre en me regardant droit dans les yeux et il m’a dit : – On va voir si tu es vraiment intelligente.

J’ai éclaté de rire. Quel rapport entre l’intelligence et mon livre ?

Rien… et tout ! Car à ses yeux, je faisais maintenant partie des intellectuels et il devait vérifier si j’étais digne de faire partie de cette caste.

Pour mon vieil oncle, l’intelligence est quelque chose qui se mesure : test du QI, niveau d’études… et qui se matérialise par des capacités à relever des défis qu’il juge hors normes à ses yeux : parler plusieurs langues, gagner beaucoup d’argent, écrire un roman …Einstein_1921_portrait2

Je me demande ce que ce vieux tonton flingueur pensera si un jour mon roman est édité en plusieurs langues et me rapporte des droits d’auteur conséquents… Dans ce système de valeurs toutes relatives, je devrais dépasser Einstein.

Je ne me moque pas, je souris. D’ailleurs cette réaction est largement partagée dans l’inconscient collectif. Nous avons subi si longtemps le joug de cet unique critère pour définir l’intelligence humaine : le raisonnement logique option abstrait.

Aujourd’hui, de nombreuses autres formes d’intelligence sont mises à l’honneur : l’intelligence du cœur et celle du corps, celle des émotions, des situations, la créativité, l’art de la stratégie… A mon avis, on n’a pas fini d’en découvrir, tant notre cerveau nous est encore inconnu.

« Est-ce qu’écrire un roman est un signe d’intelligence ? »

001-46fa5f4J’avoue que cette question de mon vieil oncle m’a taraudée un moment. D’autant que l’un de mes grands maîtres en écriture affirme que « Les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît ». De quoi nourrir tous les doutes qui viennent me torturer régulièrement : « A quoi ça sert ? Mais pour qui je me prends ? … »

Alors pour répondre à tous les vieux oncles du monde, on s’en fout d’être intelligents ou d’être pris pour des cons !

Ce qui compte, c’est voir le monde à notre manière et le transposer dans notre univers. C’est trouver la force d’oser partager cette vision intime du monde, malgré la trouille d’exposer ses œuvres et son âme à la critique.

Parce que sinon, quelque part au plus profond, quelque chose mourra.

Publicités

52 réflexions sur “La relativité de la connerie

  1. Bravo mais alors BRAVO ! En toute simplicité, tu viens de définir la belle connerie que le monde n’ait jamais porté.
    Ah que cela fait du bien de commenter des récits doux à mon oreille.
    Je te souhaite beaucoup de réussite pour ton roman, c’est amplement mérité Élisa.
    Merci
    Tony😉

      • J’aime partager avec les personnes authentiques, je pense personnellement, que tu es de cet acabit !
        Si tu as des news de Nadia, tu lui passes le bonjour, cette femme est un exemple de simplicité et dieu que c’est rare en cette conjoncture.
        Bonne soirée Élisa et encore merci pour ta gentillesse.
        Tony😃

      • Oui je suis en contact permanent avec Nadia. Nous sommes cops d’écriture et amies dans/pour la vie. Je lui passe ton bonjour. Bisous 🙂

  2. Bien sûr qu’un livre est preuve d’intelligence, comme un dessin, un verger, un massage, une ballade, une coupe de cheveux, un plat, une couture, une soudure, un pas, en courant ou non, quelques secondes de présence … et même un tir, mais là, je résiste ! Et puis, il y a ce proverbe de complétude, soit-disant chinois, qui dit : “une fois qu’une personne a élevé un enfant, planté un arbre, publié un livre, elle peut mourir en paix” ce que je ne vous souhaite que de manière très très très distante !

    • Il n’a rien dit ensuite… donc je peux penser ce que je souhaite. Qu’il a aimé dans les bons jours, l’inverse dans les jours de doute 🙂

  3. Bonjour Elisa…
    Merci pour cet article qui résonne beaucoup en moi …
    Je me reconnais devant certaines incertitudes …etc..
    Merci aussi pour ta visite  » Au Coeur de l’Artiste  »…

    Belle soirée à toi
    Amitiés

  4. Ton texte tombe à point car je redoute encore de faire développer mes photos pour l’expo et de savoir si elles sont belles ou pas!
    Lamême chose pour mes textes avec la hâte de corriger mon premier roman où j’attends encore d’autres corrections!!

  5. Ouh-la-la… Si écrire rendait intelligent, ça se saurait… Et d’abord, c’est quoi l’intelligence ??? Si les « grands » diplômés étaient RÉELLEMENT intelligents, le monde ne devrait-il pas tourner de meilleure manière . Marie Curie et Einstein ont-ils prévu la bombe atomique ??? 😦 On confond trop souvent QI et intelligence, Culture et intelligence, diplômes et intelligence… On en connait des gars et des meufs « brillants » et totalement… cons !!!! Car, comme disait Brassens… 😀

  6. Moi, je préfère opter pour le Q.I (Qualité de l’imaginaire) et le tien est sans conteste riche et intense. Il me fait passer par 50 nuances d’émotions et si tu décidais décrire 50 nuances de Faust, m’est avis que tu en ferais quelque chose de fort aussi 🙂 Bises et bon lundi de Pâques !

    • Merci Gaïa, mais le top 50 de l’imaginaire c’est toi, tu es hors concours. Hâte de voir tes nouvelles métamorphoses sur les rayons des librairies 🙂

      • Merci Elisa, tu me fais rougir là. 🙂 Je n’en suis pas encore là. Il faut d’abord que je lâche le bébé. 🙂 Bises et bonne journée !

  7. J’ai à la fois ri et tellement été en empathie avec toi….Parfois j’ai honte lorsqu’on me dit  » ah oui tu écris ? » Comme si je devais m’excuser….Certaines personnes très proches sourient même…Une fois expulsées ses mauvaise sondes, reste le plaisir extrême de mettre sur papier ses mondes intérieurs….Continue et M…aux vieux oncles !

  8. Quel oncle amusant 😀 : ce qui m’amuse dans sa réflexion c’est le  » vraiment  » car en fait le tonton il te trouvait déjà intelligente , mais là , il allait en avoir la preuve puisque ton livre était édité ; ce qui ,pour lui , devait être là consécration du « must » de l’intelligence !!!
    A famille , famille , que serai la famille , sans ces petites phrases assassines , qui nous enfonce ou allume en nous la rage de nous surpasser . A méditer pour les phrases que nous enverrons nous aussi à nos nièces et enfants . Car la vie n’est elle pas un éternel recommencement ? Et tu as raison gardons le Rire fasse à cela . A trés bientot et joyeuse Pâques de Famille ….. 😀

    • C’est vrai. A vouloir le mieux pour ceux qu’on aime, on peut être très blessants. D’où l’importance de cette parole « impeccable » dont nous avons déjà parlé ensemble. Excellente chasse aux oeufs avec les Loulous. Gros bisous 🙂

    • Tu n’es certes pas dans la catégorie des vautours, chère Culturieuse. Un hibou, symbole de savoir et de sagesse… Ou un joli colibri volant sur place, fasciné par la beauté de ce monde 🙂

  9. L’intelligence n’est pas une notion que je peux attribuer à une personne, ou alors rarement. En revanche, une phrase, un comportement ou une action peuvent être qualifiés d’intelligent. On est tous à la fois cons et éclairés, ça dépend des situations. Le but étant de raréfier les moments où on déconne…

    • Absolument ! Etre soi-disant intelligent ne protège pas d’être con par moments. J’ai envie de dire que ce sont ces moments où on déconne qui nous font avancer le plus 🙂

    • Chiche ! 15.000 pages à délirer sur l’intelligence… Un super projet mais il faudra plusieurs vies. Joyeuses Pâques et bonne chasse aux oeufs 🙂

      • Oui ouvrage … biblique 😆 dans le sens que cela n’a pas été écrit en 1 jour ni par seulement 1 seule personne
        Bonne Pâques aussi 🙂

        [Chasse aux œufs .. Euh…. je ne sais pas ….mais aujourd’hui j’ai un peu l’estomac … navigateur amateur …. et je sais pas pourquoi puisque j’ai pô mangé de chocolats !!! :grrrr ]

Pour vous exprimer, c'est par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s