Je me souviens, Québec

Il y a quelques années j’ai gagné dans un concours un ticket pour des cours de criminologie à l’Université du Québec de Montréal. Je suis sociologue, bien placée pour savoir qu’ils sont à la pointe des sciences sociales, là-bas. Je suis aussi romancière et fan de polars. Forcément, à la perspective d’un cours avec le Professeur Maurice Cusson, je me sens pousser des ailes !

Mais les manifestations étudiantes contre la hausse des inscriptions m’empêcheront d’assister aux cours. Je suis déçue, mon mari Denis (pas René) est ravi. Il préfère de loin jouer les touristes plutôt que s’enfermer dans une salle de classe.

Arrivée à Montréal et premier coup de coeur. Pour nos cousins. La gentillesse des Québécois n’est pas qu’une légende. Dès que nous sortons notre plan pour nous repérer, il y a toujours quelqu’un pour venir nous proposer son aide, spontanément. Dans les magasins, les vendeurs vous accueillent avec un « Bonjour, ça va bien ? ». Partout, des sourires jusqu’aux yeux.

Nous quittons Montréal, direction Québec, puis le Saint-Laurent. Trajet enchanteur : des plaines immenses à perte de vue, parsemées d’habitations en bois colorés et d’arbres rougeoyants.

Arrivés au fleuve, la température a chuté de moitié, nous enfilons nos polaires et nous embarquons sur le baleinier. Pendant la traversée, des têtes de phoque émergent droites, à la manière de périscopes indiquant le chemin. Quand les baleines apparaissent, j’oublie aussitôt mon rendez-vous raté avec les psychopathes.

C’est le coup de foudre ! Je suis tombée en amour.

SAM_1463

Extraits de mon carnet de voyage

Je me souviens…

De cet hôtel luxueux en bordure du quartier latin, où junkies maléfiques et transsexuels faméliques croisent leurs corps décharnés pour quelques dollars.

Je me souviens…

De la basilique Notre-Dame et de cette lumière bleue baignant les travées, comme si un morceau de ciel était resté à l’intérieur. Il paraît qu’on ne peut pas prier Marie car elle ne fait pas partie des saints. Il paraît qu’on peut juste lui demander d’intercéder pour nous. Alors pourquoi tant de cathédrales, églises et autres maisons du Seigneur sont-elles appelées « Notre-Dame » ?

Dans cette église toute bleue, je me suis sentie libre de m’adresser à qui je voulais. Je sentais mes prières s’envoler, je sentais l’amour m’envelopper.

Je me souviens…

Du Mont-Royal, des castors et des écureuils. Les roux, les gris… dans l’herbe, sur les tables, à l’affût de la moindre miette à chaparder. Une gamine avec une queue de cheval passe en courant, bondissante et rapide comme cet écureuil qui regagne son arbre avec son butin.

Je me souviens…

De l’oratoire et de l’histoire de Frère André. Un petit homme malingre et souffreteux devenu un saint parce qu’il savait écouter les souffrances des autres. Sa foi n’a pas soulevé des montagnes, il en a pris une pour y poser son lieu de prières. Aujourd’hui, reste un mausolée implorant le ciel et un cœur mort dans un bocal de formol.

Je me souviens…

De ce voyage au-delà des remparts de Québec, vers les courbes sinueuses du Saint-Laurent. Les blancs belugas filent dans l’eau en lignes gracieuses, ballet fantôme, hymne de vie. Rarement, je me suis sentie aussi intensément au monde, respirant son souffle, écoutant ses battements, goûtant ses secrets que nul mot ne peut prononcer.

Je me souviens…

Je me souviens de toi Québec. Et je reviens.

Publicités

24 réflexions sur “Je me souviens, Québec

    • Merci Vivien ! Oui je te le souhaite. C’est un pays magnifique habité par de belles personnes. Tout n’est pas rose attention, mais l’espoir ne s’est pas encore enfui de cette belle province 🙂

  1. Tes souvenirs si bien décrits rejoignent ceux que que la petite famille chez mon fils ont vécu en partant de Montréal et en se dirigeant vers Sanguinet et ensuite redescendre.
    Tes souvenirs chantent et dansent. Vas-tu retourner là-bas ? Si oui, c’est chouette et super. 🙂

      • Bonne nuit Elisa. Cet automne ? Tu vas pouvoir y voir toutes ces belles couleurs somptueuses vues sur les photos ou bien dans les reportages et ceci en vrai. Quel bonheur ! Quel joie. Comme je suis contente pour toi. Tu dois l’être certainement. Réaliser un tel rêve est unique et si tu le renouvelles c’est encore mieux. 🙂 Ici il fait un temps à la Belge et mon mari n’est pas content 😉 Il me dit qu’il fait froid et je ris. Ce matin, je lui ai répondu que c’était comme si nous étions au printemps avec de telles températures. Dans les prochains jours cela va aller mieux pour lui 🙂 J’aime pas lorsque le thermomètre monte au-dessus de 30°, mais bon ce ne sera que temporaire jusqu’à présent, alors c’est bien 🙂 Bon w.e. à toi et à bientôt.

  2. Comme le dit la chanson:
    « Je l’aime mon pays, je l’aime
    Il est si beau, il est si grand… »
    Tu fais un bel éloge à mon beau grand pays, merci bien…

    Passe une belle semaine !

  3. Quelle belle description de ce périple chez-nous.
    Merci de ton appréciation si bien racontée.
    Il te faut revenir pour en voir encore plus. 😉

    Passe une belle semaine !

  4. Quel beau témoignage Elisa qui a dessiné un chapelet de frissons sur ma peau …J’adore mon pays le Québec …
    Tes souvenirs ne peuvent être plus à propose en ce temps de notre Fête Nationale …!
    Merci pour ce bouquet au parfums de ma Terre Natale …!!!

    Amitiés
    Madeleine

  5. Quel beau témoignage de souvenirs, Elisa ! Tu as bien de la chance d’avoir pu vivre d’aussi magnifiques expériences et j’espère un jour pouvoir découvrir cette contrée que tu décris si bien. 🙂

  6. Les souvenirs sont comme des mots endormis qui n’attendent qu’a être réveillés et partagés… un soupçon de mélancolie en parfum 😉
    Tendre partage Elisa… qui attise l’envie 😉

    • Mélancolie en parfum et envie en bandoulière… Une belle image qui agite la main pour dire au revoir, à très vite. Merci chère Myo 🙂

  7. Oh oui moi aussi je me souviens en lisant tes lignes ce matin . Je me souviens des jours passés là bas et l’envie de repartir gouter cette terre cousine si délicieuse . Merci pour tes lignes ….  » je reviendrais à Montréal …..  » la chanson va me trotter dans la tête toute la journée c’est sur .
    A très vite ….
    Pascale

Pour vous exprimer, c'est par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s