Un monde nouveau

Me voici de retour après un séjour fabuleux dans cette Belle-Province dont je vous ai déjà parlé plusieurs fois. Rassurez-vous. Même si on est mercredi, je ne vais pas vous prendre la soirée et la tête avec les milliers de photos rapportées…

Ce voyage a été une parenthèse hors du monde. Observer les aigles à tête blanche voler par-dessus les hauts sapins, les mouettes voler le poisson aux phoques, les baleines reprendre leur souffle, les ours se chicaner. Et caresser les loups imprégnés. Et  donner notre bannique aux écureuils ou à Margot –jeune femelle raton-laveur… Adorable effrontée 🙂

On a respiré la forêt, goûté la sève d’épinette, flâné en rabaska sur les lacs… Reset total. Déconnexion absolue de la vie moderne. Laisser aller, suivre le temps sans essayer de le précéder… La plénitude, savourée à chaque seconde. Rapportée dans les valises pour la ressortir dans les périodes de stress futures.

2016-09-14qbc2

Rapporter du bon-vivre, c’est une chose. Rapporter la bonne histoire en est une autre. Avant mon départ, j’ai travaillé dur pour boucler mes recherches et consolider mon synopsis. Une histoire qui met en scène un jeune homme vivant en Nouvelle-France, au XVIIe siècle.

Quelques incursions dans la civilisation étaient prévues dans notre parcours pour visiter des musées, comparer les fresques avec mes notes, interroger les guides. Un merci tout particulier à Pascal, Pierre, Patrice et Yolande, qui ont répondu à toutes mes questions et elles étaient nombreuses.

J’ai glané des détails qu’on ne trouve pas dans les livres et j’étais super contente de ma récolte quand je me suis aperçue que mon synopsis ne tenait absolument pas la route. Les obstacles que j’avais imaginé faire vivre à mon jeune héros n’étaient pas plus compliqués pour lui qu’une virée en stop dans la Creuse pour nous.

culsac2

Ils ont bien raison, ces guides d’écriture qui conseillent d’écrire sur des sujets proches de soi. Le risque de tomber à côté est trop important. Mon synopsis reflétait la vision d’une femme, européenne, urbaine et vivant au XXIe siècle. En total décalage avec les réalités de l’époque de mon histoire.

Alors que faire ? Hors de question d’abandonner. Le thème et le personnage me tiennent trop à cœur. Une seule option : reprendre tous les éléments et concocter un nouveau synopsis qui aura la saveur du Nouveau-Monde… Je n’ai pas fini de me régaler !

Publicités

26 réflexions sur “Un monde nouveau

  1. Bonjour toi
    C’est la grande nature qui t’a impressionnée,
    mais quelques kilomètres plus bas, c’est la civilisation tu sais…
    😉
    Tout ce que tu décris avoir vu dans la forêt du Nord,
    moi-même je ne l’ai jamais vu au Sud.
    Plusieurs Européens nous imaginent dans
    « une cabane au Canada ».
    Le temps de la « colonisation » est passé-date, depuis des lunes.

    Nous sommes dans un pays où tout est très moderne,
    mais quand on a de la visite d’Europe, on leur fait toujours visiter… la grande nature… car c’est ce qui est le plus recherché par les agences de voyage et ça impressionne toujours,
    la vie sauvage et les grands espaces.

    Reviens vite dans notre belle province, encore beaucoup d’émerveillements t’attendent.

    Passe un très bel automne !

    • Pour tout expliquer chère Floralie, cette visite était effectivement consacrée à vos grands espaces car les précédentes avaient pour objectif les villes, ce qui ne nous avait pas empêché de tomber en amour pour ton beau pays. Prochaine visite en hiver, probablement en région, du côté de Sherbrooke. Une perspective que j’attends avec impatience. Douce semaine 🙂

    • Patience, endurance… Oui tu as raison, on en a besoin pour aller jusqu’au bout. Mais aussi passion et envie, pour que l’histoire dans nos tripes sorte au grand jour. Très bonne rentrée, chère Culturieuse 🙂

  2. Wooow… C’est un pur délice que ce partage !
    Un livre s’est une fenêtre par laquelle on s’évade… avec ce partage la fenêtre est déjà entre ouverte 😉
    Ça y est suis sur les starting-blocks 😀
    Douce semaine

  3. Contente de te retrouver 🙂
    C’est le cas de le dire tu as fait « Reset » 😉 🙂
    Déjà pour t’éloigner de notre vie trépidante, connectée et trop souvent …énervante quand ce n’est pas… débilitante 😉 et aussi pour ton synopsis huuuu ! Bravo à toi de ne pas lâcher le morceau 🙂
    Bises

  4. Merci pour ce magnifique billet Elisa, tu m’as fait voyager dans les grands espaces et j’en ai oublié mon bureau 🙂 Quelle belle expérience tu as vécu là ! Tu sais que j’attends impatiemment Aguilano et je sais que tu ne baisses pas les bras devant les défis. Alors, retrousse tes manches aiguise ta plume et fonce ! 🙂

    • Je sais mais quoi ? Là est la question… et là est mon délice. Ne pas savoir ce qui surgira d’entre les lignes… Très bonne rentrée, chère Brigitte 🙂

  5. Oh ! Bel article, Elisa, qui fait honneur à ta plume et à ton honnêteté ! On sent bien chez toi, le fait que ton constat te booste au lieu de te décourager !Et tout ça est bien prometteur ! Donc, tu continues ton voyage, dans le temps et dans l’histoire de la Belle Province : nous attendons sagement et impatiemment !

    • Merci chère Simone ! Pour ton soutien et tes encouragements. Quelques pages se remplissent de notes… Une nouvelle aventure se dessine. Je te souhaite une très belle rentrée, au plaisir de lire tes billets de lectrice avertie 🙂

Pour vous exprimer, c'est par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s