TCPC

Les fêtes sont cruelles pour les esseulés. Noël pour les sans-familles, la Saint-Valentin pour les sans-amoureux…

silhouettes heads of the bride and groom in darkness

TCPC. Ça pourrait être le titre d’une émission de jeu. Ce n’est qu’un jingle pub à la moitié de la vie. Les derniers mensonges avant le générique de la fin.

Tout Ça Pour Ça…

Tant d’enthousiasme, tant d’élans, d’attentes, de joies, de déceptions même parfois. Et puis…

Et puis plus rien. Comme si la vie, la vraie, celle qui bouge et qui vous rend vivant, celle qui vous fait lever d’un bond même quand vous êtes au fond du gouffre. Cette vie là a disparu. Pfffftt ! Envolée, évanouie. Plus là, plus rien.

Rien qu’un grand vide, un trou noir.

Se sentir comme un château de sable à quelques mètres des vagues. Quelques instants en suspension quand on espère encore que rien ne va s’écrouler, que la vague s’abattra ailleurs.

Tout Ça Pour Ça !

Pour finir seule à crever de solitude, les rêves échus.

Les yeux qui piquent le soir, le silence du téléviseur éteint, les poireaux qui étouffent lentement pour la soupe…

Tout Ça Pour Ça ?

Quelques souvenirs fugaces refusent de partir. Lambeaux qui s’accrochent à ce qui  n’est plus.

L’image d’un sourire, l’écho d’un rire, une main sur l’épaule, un câlin, une ivresse, de gros sanglots. Un flot d’espoir, un clin d’œil, des mains unies, course vers le plaisir, attentes partagées. Nos peurs, nos fous rires. Notre vie, ensemble.

Tout Ça Pour Ça !?…

Est-ce que ça en valait ma peine ?

Publicités

34 réflexions sur “TCPC

  1. Ah que bien sûr que ça en vaut la peine ! 🙂
    Ça en vaut même la joie 😉
    Il faut laisser les poireaux étouffer, du moment que soi on respire l’air du présent.
    Beau texte concis Elisa 🙂
    J’ai aussi bien aimé l’évolution des titres 😉

    Bises 🙂
    Cath

  2. Ce serait tellement facile de réduire tout ce que l’on fait à l’inutilité que peut représenter l’issue mortuaire. Mais si on ne s’amuse pas un peu entre l’exposition et la conclusion, effectivement… « tout ça pour ça » !

    Au diable la saint Valentin, j’ai choisi que ce serait le seul jour où nous ne ferons rien de spécial.

    Désolé pour mon manque de réaction, mais je suis super content de trouver plein de nouveaux articles à lire.

  3.  » Le souvenir du bonheur est encore du bonheur  » – mais qui a dit cela ?

    On sait que rien n’est durable, sauf sa volonté personnelle de faire de chaque moment un moment de petit ou grand bonheur. Parce qu’on est en vie !
    Et la vie est un grand, magnifique cadeau ! Elle réserve des rencontres, des surprises.
    Bises, Elisa. – Merci pour ce beau texte. france

  4. Peut être que la clé du bonheur réside dans l’instant présent…peut être que les attentes ne servent que notre coté auteur…elles nous permettent de puiser dans ce catalogue de tristesse et regret pour aller vers l’autre….un très beau texte servi par une plume élégante…j’adore tes textes courts….

  5. J’aurai envie de faire un lien vers ce texte – qui touche de biais un roman dont j’écris la critique (La chair – de Rosa Montero) autour d’une héroïne qui s’appelle « Soledad » … la tristesse transpire entre les lignes…

  6. Coucou Elisa
    Très beau texte sur le temps qui passe et la solitude….les mots touchent en plein coeur, les émotions se percutent, tout est si bien dit….!!! …. Merci. Amitiés.
    Annick

  7. Tout ça pour ça… une occasion de plus pour brandir l’étendard de l’amour, l’amitié… tout vaut la peine d’être vécu si l’authenticité est au rdv😉
    Bises Elisa

  8. Les grandes foires annuelles sont avant tout dédiées au commerce. Comment, de ce fait, pourrait-il y avoir vraiment du sentiment dedans. Moralité il y pas vraiment de gens concernés, seuls ou accompagnés qui y communient.

Pour vous exprimer, c'est par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s