Écoute plus souvent

Ces derniers temps, j’ai été assaillie de pseudos-commentaires provenant d’un parti politique (à qui je ne ferai pas l’honneur de citer le nom) qui voulait utiliser mon blog pour diffuser ses messages racistes.

Comme WordPress fait bien les choses, j’ai pu bloquer cette propagande nauséabonde et pour bien afficher la couleur de mes convictions, je vais vous parler aujourd’hui du Marché de la poésie à Bordeaux (du 4 au 12 mars 2017 au marché des Chartrons).

Quel rapport ?

Cette année, l’association culturelle des Chartrons donne la parole à la poésie africaine.

Une poésie engagée et charnelle, qui affirme sa liberté par les mots dits. La respiration profonde de peuples asservis qui n’avaient pour relever la tête que la parole, sa beauté et sa puissance. Pour dire qu’ils étaient hommes, femmes, enfants et vivants.

arbre_rouge

Souffles
(extrait)
Birago Diop

Écoute plus souvent
Les Choses que les Êtres
La Voix du Feu s’entend,
Entends la Voix de l’Eau.
Écoute dans le Vent
Le Buisson en sanglots,
C’est le Souffle des Ancêtres.

Il redit chaque jour le Pacte,
Le grand Pacte qui lie,
Qui lie à la Loi notre Sort,
Aux Actes des Souffles plus forts
Le Sort de nos Morts qui ne sont pas morts,
Le lourd Pacte qui nous lie à la Vie.
La lourde Loi qui nous lie aux Actes
Des Souffles qui se meurent
Dans le lit et sur les rives du Fleuve,
Des Souffles qui se meuvent
Dans le Rocher qui geint et dans l’Herbe qui pleure.

Des Souffles qui demeurent
Dans l’Ombre qui s’éclaire et s’épaissit,
Dans l’Arbre qui frémit, dans le Bois qui gémit
Et dans l’Eau qui coule et dans l’Eau qui dort,
Des Souffles plus forts qui ont pris
Le Souffle des Morts qui ne sont pas morts,
Des Morts qui ne sont pas partis,
Des Morts qui ne sont plus sous la Terre.

Écoute plus souvent
Les Choses que les Êtres
La Voix du Feu s’entend,
Entends la Voix de l’Eau.
Écoute dans le Vent
Le Buisson en sanglots,
C’est le Souffle des Ancêtres.

afrique-femme-noire

Je n’oublie pas que j’habite une ville qui tient sa richesse du commerce du vin et de l’ébène.

Et je n’oublie surtout pas que l’esclavage subsiste encore à travers le monde… ici même en France. Cloîtrées dans des maisons luxueuses, sur des chantiers, des ateliers clandestins, des campagnes, des mariages forcés… Victimes invisibles, silence assourdissant.

esclavemoderne

Publicités

24 réflexions sur “Écoute plus souvent

  1. Que beau partage, juste merci Elisa 🙂

    Oui le fameux affreux commerce triangulaire ! 😦

    Bisous Elisa 🙂

    PS. Moi aussi j’ai vu arriver ces coms nauséabonds pffff 😦 le jour même où j’avais tenté de ré-ouvrir aux non-abonnés

  2. Merci pour ce magnifique post Elisa et je sais à quel point tu t’insurges contre toute forme de racisme et tu t’intéresses à la problématique de l’esclavage. J’ai justement entendu ce poème de Diop pas plus tard que samedi en lecture théâtralisée à Andernos pour le printemps des poètes. Merci bisous ! 🙂

  3. Mais là… C’est possible de faire une chose pareille ?
    Très beau poème, la réaction par l’art on aime ça !!!

  4. Atterrant… J’ai (pour le moment ?) échappé à ce genre d’agression nauséabonde ! Je ne cesserai jamais de penser que ce sont nos différences qui créent nos complémentarités et donc, notre richesse ! 🙂

  5. Il parait que le beau diffère selon les époques, les cultures, les points de vue de chacun. Il parait que c’est un concept. Je le pensais également avant de lire ce poème. Je manque peut être d’ouverture d’esprit, où plus encore, de diversité autour de moi, mais je n’imagine pas quelqu’un, sur terre, ne pouvant pas tomber sur le cul – pardon – en le lisant. En fait, le beau, c’est ça !
    Encore Merci, Elisa. Je me demande souvent comment fais-tu pour posséder une telle culture ! Bravo.

    • Quand quelques mots touchent au coeur, on dépasse le beau… Merci André pour ta réaction. PS : pas de la culture, de la curiosité et de l’amour pour l’autre 🙂

    • Eh oui, Nantes aussi… Cacher ses erreurs ne sert qu’à les laisser vivantes. Mais bon je ne vais pas réécrire un roman sur ce sujet ! Bises chère France 🙂

  6. Bonjour Elisa
    Il est important de sauvegarder votre lien, notre lien avec vous…La politique n a pas lieu d’être dans ce blog….Nous en sommes bien sûr conscient. Merci à vous.
    Ce poème est vraiment très réaliste et très beau. Merci de nous l avoir fait connaître.
    Bonne soirée.
    Amitié. Annick

    • Ce blog se veut parfois engagé puisqu’il « parle aux silences » mais jamais politique ! Qu’on se le dise… Merci Annick de votre soutien. Très beau week-end 🙂

  7. Merci Elisa, c’est important d’afficher la couleur, comme tu dis. D’écouter, de se rappeler. De mettre les choses en perspective. Trop de gens ont la mémoire courte et ne voient pas plus loin que le bout de leur nez.

    • Tu as raison, sans vouloir être passéiste, l’histoire collective fait aussi partie de la nôtre, celle d’aujourd’hui. Merci de ton passage, très bon week-end 🙂

      • Je suis tout à fait d’accord. On est citoyens du monde! Notre partimoine génétique est un véritable brassage…
        Quant à l’histoire, on s’est enrichi sur le dos de l’Afrique. Il faudrait peut-être prendre ses responsabilités à un moment ou un autre, surtout quand on voit le foutoir qu’on mis sur ce continent…
        Beau weekend à toi aussi 🙂

Pour vous exprimer, c'est par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s