La semaine dernière, j’ai été invitée à venir parler de Sans traces apparentes et des blessures transgénérationnelles avec les lecteurs de la bibliothèque Le Marque-Pages à Mont-de-Marsan dans les Landes.

Ce fut un bel échange avec des lecteurs passionnés et exigeants.

Des lecteurs qui donnent de leur temps pour porter la lecture auprès des personnes malades dans les hôpitaux. Des enfants mais aussi des adultes en souffrance physique qui n’ont pas forcément l’énergie de lire un livre long mais qui adorent les textes courts, particulièrement les polars pas trop trash et les histoires d’amour.

Ces bénévoles sont en recherche de textes courts.

Nadia Bourgeois et Laurence Marino ont déjà accepté d’offrir en lecture quelques uns de leurs textes.

Si, vous aussi, vous avez des textes qui dorment dans des tiroirs et qui pourraient être partagés,
contactez-moi en MP.

Merci d’avance 🙂