Tournée de printemps

Avril 2019. Charlie, l’héroïne du Silence à l’ombre des pins, entame sa dernière tournée.

Elle m’a entraînée partout dans en Gironde et dans les Landes, mais aussi en Dordogne, dans le Lot… Dans les salons des livres, en dédicaces dans les librairies ou les médiathèques.

Ensemble, nous avons fait de très belles rencontres. Annick, Catherine, Philippe, Christine, les sœurs Labarthe en vacances chez leur grand-mère, cette dame qui s’est mise à pleurer en disant que c’était aussi l’histoire de sa famille… Que d’émotions !

Et pourtant, partir en dédicace n’est pas si facile.

D’abord, c’est une interruption dans son quotidien et dans son rythme d’écriture. Une journée en dédicace, c’est une journée de non-écriture. Et comme par hasard, c’est pendant cette journée-là précisément qu’arrivent toutes les idées, tous les mots qui se faisaient désirer.

Ensuite, c’est une mise en danger. À part quelques cabotins, il faut avouer que les auteurs ne sont pas forcément à l’aise à l’idée de s’installer derrière une table où les piles de livres ne sont jamais assez hautes pour se cacher. C’est le moment de sortir le grand jeu : coiffeur, manucure, maquillage… armure avant de s’exposer aux regards.

Et puis, il faut aussi penser à tout ce qu’il faut emporter pour attirer le lecteur vers ses livres : articles de presse, présentoirs, marque-pages…

L’heure H approche. Les libraires ou les organisateurs des salons vous accueillent, on vous installe à votre place. C’est bientôt l’ouverture, la fièvre monte…

Et là, tout peut se passer. On ne sait jamais comment la journée va se dérouler. S’il fait beau, les gens vont à la plage. S’il pleut, ils restent chez eux. Toutes les théories émergent. En réalité, personne n’est capable de prévoir le flux de visiteurs.

Personnellement, il m’est arrivé de rencontrer seulement quelques lecteurs et de ne signer que 2 livres dans la journée et il m’est arrivé aussi d’avoir une file (modeste) devant moi et de signer jusqu’à 75 livres, mon record.

Au-delà du nombre de livres signés, je vois les dédicaces comme un cadeau, une opportunité de rencontrer les lecteurs, ces ombres pour lesquelles on s’acharne sur nos claviers. Je suis là, assise sur ma chaise, présente. Je souris, je dis bonjour. Certains me répondent franchement, d’autres m’adressent un vague signe de tête, timide, d’autres encore passent en tournant leur regard à l’opposé.

Je les comprends. Nous nous sommes déjà tous fait attraper au moins une fois par un vendeur insistant, super glu puissance 10. Compliqué lorsque l’on a du mal à dire non comme moi, peur de faire de la peine…

Hors de question que je fasse subir ce supplice à d’autres.

Mon arme secrète pour approcher des gens sans leur donner l’impression de les agresser, c’est un petit flyer que je distribue sans compter. L’idée, c’est de leur donner à connaître l’histoire et d’être à disposition s’ils veulent en savoir plus. Probablement une coquetterie d’auteure, mais je me refuse à faire de la vente forcée, je veux qu’ils désirent acheter mon livre.

Alors je suis là avec mes livres et mon sourire et j’observe les allées et venues, les couples qui se croient seuls et qui s’embrassent, ceux qui se croient seuls et se disputent, j’attrape au vol les pensées profondes des adolescents, je profite des courses des enfants, je vois les jeunes mamans se diriger droit vers le rayon jeunesse, les lectrices qui foncent directement sur le dernier Musso, sans même me voir, celles qui m’ont prise pour Katherine Pancol parce que ma table était installée devant sa gondole…

Et puis il y a toutes celles et tous ceux qui ont pris la peine de s’arrêter devant mes livres, d’échanger quelques mots avec moi, un sourire, un clin d’œil, quelques secondes d’un temps parfois précieux… Un immense cadeau que vous m’offrez à chaque fois.

Merci à vous, libraires, organisateurs, lecteurs, de rendre ces beaux moments possibles.

Liste des dédicaces de printemps

    • 6 avril 2019 – Centre Cultura La Teste (33)
    • 20 avril 2019 – Rayon livres Carrefour Mérignac (33)
    • 27 avril 2019 – Centre Cultura Mérignac (33)

 

Illustration : Michèle Laframboise, auteure jeunesse
Publicités

24 réflexions sur “Tournée de printemps

  1. Coucou Elisa,
    Haha !!! Comme tout cela est pragmatique et me fait tout de même sourire de dérision. En ce qui me concerne, je retiens la joie d’avoir fait ta connaissance, et t’avoir vue à diverses reprises, ceci avec tant de bonheur, dans le partage.
    Je suis pipelette, oui oui, et avec Nadia Bourgeois à tes côtés, je n’ai pu passer que de bons moments à échanger sur les mots, les livres….. bien entendu 🙂
    Me déplacer pour avoir lu un livre téléchargé et l’avoir en format papier avec ta dédicace, c’est tellement mieux 🙂
    Ceci en toute sincérité, parce que les livres que j’ai déjà achetés le valent bien. Tu es une bonne personne, généreuse, courageuse, remplie de projets. Tu fais du bien à te rencontrer et tu as une aura de telle empathie. Merci à toi pour ces écrits et ce que tu donnes dans ce travail sur la durée.
    Bisous. Geneviève

    • Rooooh, je suis rouge de confusion et de plaisir, merci chère Geneviève. Tu es l’une de mes belles rencontres de dédicace et je suis toujours touchée par chacun de nos échanges. À bientôt, je t’embrasse 🙂

  2. J’attendais cette occasion pour te revoir, je vais faire en sorte d’être au RV, peut-être avec mon conjoint et je serai ravie d’acheter ton livre, de te demander une dédicace et de discuter si possible, en espérant que tu n’en trouves pas le temps…

    • Hello chère Pascale. Je serai vraiment ravie de te revoir et oui, de discuter ensemble, voire de se programmer un petit temps avec nos conjoints… À bientôt 🙂

  3. Je te trouve très courageuse de te prêter à ce jeu pas si ludique. Je ne fréquente presque plus ces salons du livres, car les solitaires me font mal au coeur. Lorsque je m’arrête et parle avec un auteur, j’achète son livre, et je sors avec des ouvrages que je ne lis pas toujours. Et pourtant, il y a tant de livres, tant d’écrivains qui désirent partager et qu’il vaut la peine de découvrir et de soutenir. Un vrai casse-tête…mon ami Claudio n’a jamais pu le faire et la vente de ses livres en a souffert. Bravo et continue, mais vole du temps pour écrire!

    • Idem, je ne pouvais pas m’arrêter sans acheter des livres dont je n’avais pas toujours envie, parce que l’auteur était sympa ou que son pitch m’avait touchée… ça a été parfois l’occasion de découvrir des pépites. J’espère que ton ami Claudio vivra cette expérience un jour, car au-delà des ventes, c’est vraiment l’occasion de belles rencontres avec les lecteurs. Bizzz chère Culturieuse 🙂

  4. Et puis il y a toi, Élisa, avec ton sourire, ton regard sympa, ta personnalité….et toi qui écrit à merveille et qui nous donne l envie de te lire et encore de te lire. Ton style d écriture est vraiment top. Alors merci à toi … Merci….et ceux qui ne s arrêtent pas à ton stand c est pas grave !!! Il y en a qui t apprécient. Gros bisous. Annick

    • Et merci à toi, chère Annick, pour t’être arrêtée un jour alors que j’étais derrière ma petite table, en plein soleil, juste par gentillesse, pour ton soutien, constant, amical… De grosses bises 🙂

    • Merci beaucoup 🙂 Être romancière n’est pas seulement un but, c’est aussi un état d’esprit, une passion… De ce que je lis de toi, de la façon dont tu questionnes ton écriture, tu as l’âme de la romancière. À bientôt 🙂

      • Il me semble que le tarif de 22€ correspond au paiement annuel et que si tu veux payer mensuellement c’est 27 euros. Mais n’hésite pas à prendre l’essai gratuit, ils ont une hot line hyper performante.

  5. Bsr Elisa comme je te comprends ! Je déplore juste que l’on demande de plus en plus aux auteurs de jouer les vendeurs… Pareil, les producteurs de films et de musique ne veulent plus prendre de risques, finalement ils servent à quoi ? J’ai écrit un premier roman qui a été publié dans une petite maison d’édition et j’avoue avoir été incapable de jouer ce jeu là. Je trouve que le travail artistique en général est une mise en abime et qu’il est ma foi fort difficile d’interpeler le chaland pour vendre ses tripes. Je suis tjs super mal à l’aise quand je vois un auteur isolé installé sr 1 petite table au détour d’un Cultura, le dernier que j’ai croisé vendait un livre intitulé « Orgasme » et il a ferré sous mes yeux une petite mémé ma X fort intéressée 😄 Peu importe je te souhaite une belle continuation, des bisous 😘

    • Ce n’est pas évident, c’est vrai. Ceux qui écrivent ne sont pas les plus à l’aise avec la tchache, ce peut être compliqué de sortir de l’ombre pour interpeller les lecteurs… j’ai dû me faire violence au début. Aujourd’hui, même si mon estomac fait toujours quelques noeuds, je trouve mon élan à l’idée des belles rencontres que je vais faire. Samedi dernier, j’ai été gâtée et c’est un vrai moteur pour continuer à écrire. Merci chère Loufox pour ton retour. PS : est-ce que ton livre est disponible ? où ça ?

      • Je suis vraiment ravie pour toi, c’est toujours super encourageant d’assister à de belles réussites 🥰🙏🏻Merci pour ton intérêt, mon roman est publié chez Edilivre « Un petit rien du tout doublé de satin rose », toutefois je ne suis pas certaine d’être un écrivain même si je suis à l’aise avec l’écriture, la plume ne me suffit pas et je ne suffit pas à la plume 😛 Je n’ai pas encore vraiment trouvé ma voie, en matière artistique je suis très volage tout me passionne et je m’éparpille… J’ai adoré ton article sur « les éclosions tardives », j’espère bientôt y voir plus clair 🧐 En tout cas je suis ton parcours avec grand plaisir, belle continuation, et que les Dieux de l’inspiration soient avec toi 🥰😘❤️

      • Je te souhaite alors une belle éclosion tardive et promis, dès que j’ai fini mon roman, je mets ton livre sur ma PAL 🙂

      • Tu es adorable 😊 ! Je suis gênée, concernant mon roman ce n’était pas l’objet de mon propos, surtout ne te sens pas obligée 😜 Je voulais juste avoir ton ressenti par rapport aux efforts de com demandés aux auteurs 😉😘🌹

    • Hello chère Simone. Oui je n’y manquerai pas même si ma route reste pour l’instant centrée autour de ma région, la Nouvelle-Aquitaine… Bizzzzz 🙂

Pour vous exprimer, c'est par ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s