Avril 2019. Charlie, l’héroïne du Silence à l’ombre des pins, entame sa dernière tournée.

Elle m’a entraînée partout dans en Gironde et dans les Landes, mais aussi en Dordogne, dans le Lot… Dans les salons des livres, en dédicaces dans les librairies ou les médiathèques.

Ensemble, nous avons fait de très belles rencontres. Annick, Catherine, Philippe, Christine, les sœurs Labarthe en vacances chez leur grand-mère, cette dame qui s’est mise à pleurer en disant que c’était aussi l’histoire de sa famille… Que d’émotions !

Et pourtant, partir en dédicace n’est pas si facile.

D’abord, c’est une interruption dans son quotidien et dans son rythme d’écriture. Une journée en dédicace, c’est une journée de non-écriture. Et comme par hasard, c’est pendant cette journée-là précisément qu’arrivent toutes les idées, tous les mots qui se faisaient désirer.

Ensuite, c’est une mise en danger. À part quelques cabotins, il faut avouer que les auteurs ne sont pas forcément à l’aise à l’idée de s’installer derrière une table où les piles de livres ne sont jamais assez hautes pour se cacher. C’est le moment de sortir le grand jeu : coiffeur, manucure, maquillage… armure avant de s’exposer aux regards.

Et puis, il faut aussi penser à tout ce qu’il faut emporter pour attirer le lecteur vers ses livres : articles de presse, présentoirs, marque-pages…

L’heure H approche. Les libraires ou les organisateurs des salons vous accueillent, on vous installe à votre place. C’est bientôt l’ouverture, la fièvre monte…

Et là, tout peut se passer. On ne sait jamais comment la journée va se dérouler. S’il fait beau, les gens vont à la plage. S’il pleut, ils restent chez eux. Toutes les théories émergent. En réalité, personne n’est capable de prévoir le flux de visiteurs.

Personnellement, il m’est arrivé de rencontrer seulement quelques lecteurs et de ne signer que 2 livres dans la journée et il m’est arrivé aussi d’avoir une file (modeste) devant moi et de signer jusqu’à 75 livres, mon record.

Au-delà du nombre de livres signés, je vois les dédicaces comme un cadeau, une opportunité de rencontrer les lecteurs, ces ombres pour lesquelles on s’acharne sur nos claviers. Je suis là, assise sur ma chaise, présente. Je souris, je dis bonjour. Certains me répondent franchement, d’autres m’adressent un vague signe de tête, timide, d’autres encore passent en tournant leur regard à l’opposé.

Je les comprends. Nous nous sommes déjà tous fait attraper au moins une fois par un vendeur insistant, super glu puissance 10. Compliqué lorsque l’on a du mal à dire non comme moi, peur de faire de la peine…

Hors de question que je fasse subir ce supplice à d’autres.

Mon arme secrète pour approcher des gens sans leur donner l’impression de les agresser, c’est un petit flyer que je distribue sans compter. L’idée, c’est de leur donner à connaître l’histoire et d’être à disposition s’ils veulent en savoir plus. Probablement une coquetterie d’auteure, mais je me refuse à faire de la vente forcée, je veux qu’ils désirent acheter mon livre.

Alors je suis là avec mes livres et mon sourire et j’observe les allées et venues, les couples qui se croient seuls et qui s’embrassent, ceux qui se croient seuls et se disputent, j’attrape au vol les pensées profondes des adolescents, je profite des courses des enfants, je vois les jeunes mamans se diriger droit vers le rayon jeunesse, les lectrices qui foncent directement sur le dernier Musso, sans même me voir, celles qui m’ont prise pour Katherine Pancol parce que ma table était installée devant sa gondole…

Et puis il y a toutes celles et tous ceux qui ont pris la peine de s’arrêter devant mes livres, d’échanger quelques mots avec moi, un sourire, un clin d’œil, quelques secondes d’un temps parfois précieux… Un immense cadeau que vous m’offrez à chaque fois.

Merci à vous, libraires, organisateurs, lecteurs, de rendre ces beaux moments possibles.

Liste des dédicaces de printemps

    • 6 avril 2019 – Centre Cultura La Teste (33)
    • 20 avril 2019 – Rayon livres Carrefour Mérignac (33)
    • 27 avril 2019 – Centre Cultura Mérignac (33)

 

Illustration : Michèle Laframboise, auteure jeunesse