Ateliers, je vous aime

Qu’est-ce qu’un atelier ?

Beaucoup vous diront que c’est le local d’un artisan, qui travaille de ses mains. Mais le Lexilogos (pour moi, le meilleur des dictionnaires en ligne) indique que c’est aussi un chantier où l’on construit, une loge de francs-maçons, l’endroit où plusieurs élèves travaillent sous la direction d’un maître artiste…

Un atelier d’écriture, c’est un peu tout cela à la fois, un endroit où l’on travaille, où l’on se réunit entre membres de la même secte passion, où l’on apprend son art sous la direction d’un maître qui vous propose toutes sortes de situations, avec pour objectif de faire vibrer votre imaginaire et de vous faire jouer avec les mots et les intrigues. Et cela fonctionne !

Comme la liberté, la créativité se nourrit d’espaces et de frontières. Des lignes de contraintes à contourner, surmonter, transgresser… Quand le champ des possibles est trop vaste, l’action se trouve paralysée.

Imaginez que je vous tende une feuille blanche en vous disant : « Tiens, écris ce que tu veux ». Combien y-a-t-il de probabilités pour qu’un grand trou noir se forme devant vous ?

Par contre, si je vous dis : « Écrivez l’histoire d’un petit garçon ou d’une petite fille qui s’est endormi(e) dans son lit et se réveille le matin dans une étable ». Je suis certaine que des images commenceront à apparaître avant même de saisir votre stylo : le visage de l’enfant ensommeillé, la chaleur de la paille, l’odeur musquée des co-locataires animaux…

Ne croyez pas que toutes les consignes sont plaisantes. Mais si l’une d’elles dérange, c’est plutôt bon signe, signe qu’elle nous embarque loin de notre zone de confort.

J’adore ces quelques secondes en suspens pendant que l’animateur se prépare à énoncer la contrainte qu’il a préparée. Suspense et trac, le défi est lancé. Est-ce que je vais réussir à raconter une histoire à partir de ces quelques mots ? Est-ce que cette contrainte va m’inspirer, me bouleverser ?

C’est la raison pour laquelle je continue à participer aux ateliers d’écriture. Pour sortir de mes mots, trop familiers, parfois trop faciles. Franchir certaines frontières que je m’inflige inconsciemment, explorer des territoires inconnus…

Ma dernière expérience en juin a été géniale sur tous ces points. Il s’agissait d’un atelier intitulé : « Explorer votre imaginaire avec le fantastique : qu’attendez-vous pour sortir de l’ordinaire ? ». Organisé par l’atelier Les Mots à Paris, animé par Denis Michelis.

Un animateur adorable et drôle, mais aussi exigeant, ses retours sur les textes lus sont super pertinents et constructifs. Tout commence par cette phrase : « Tout est vrai, il suffit juste d’y croire ». Et voilà c’était parti pour deux jours de consignes sur l’inexplicable, l’insolite, l’horreur… Si vous avez envie de pulser votre imaginaire en vous amusant beaucoup, je vous le recommande. Un atelier jubilatoire !

Revenons aux multiples avantages d’un atelier d’écriture. Contraintes libératrices, joie d’écrire et de tester, échanges avec le groupe, richesse des commentaires… Le seul inconvénient, il n’y en a pas partout. Même si de nombreuses médiathèques en organisent aujourd’hui, l’accès peut être compliqué, trop loin, pas les bons horaires…

Devant les nombreuses frustrations exprimées par des lecteurs lors de salons ou de dédicaces, j’ai créé l’année dernière un cahier de vacances spécial écriture : Tongs & Stylos. Je viens de le reconvertir en atelier d’écriture à domicile.

Vous y trouverez des jeux cré-actifs d’écriture, quelques défis, des astuces d’écrivains… tout pour booster votre imaginaire et vous aider à inviter l’écriture dans votre vie.

Ce document n’est pas à vendre. S’il vous intéresse, il vous suffit de m’envoyer un mail. Je vous l’envoie en format PDF par retour de mail, gratuitement. Psittt : il n’y a rien d’autre non plus à vendre ensuite. J’ai simplement choisi de partager avec tous ceux qui sont loin une partie de mes boosters d’écriture personnels.

C’est mon cadeau avant de m’absenter de la blogosphère. La réponse pour la résidence d’écriture au Québec est tombée et malheureusement mon projet n’a pas été retenu. Outre la déception, ça a été l’occasion d’une vraie remise en question. J’ai pris la décision d’arrêter de me disperser entre de nombreux projets, en bref d’arrêter de bricoler. J’ai deux romans en cours. Je me suis fixée l’objectif de les terminer, l’un d’ici la fin de l’année, l’autre d’ici la fin du printemps.

Donc si l’envie d’écrire vous chatouille mais que vous n’osez pas vous lancer, vous n’avez plus d’excuses. Arrêtez de vous raconter des histoires, ce petit livret vous aidera à passer à l’action. Sans pression. Rappelez-vous : tout commence par un mot, puis un autre…

Bonne écriture à tous,
À bientôt sur les pages,
Élisa

L’adresse pour demander votre atelier d’écriture cré-active : elisa.tixen@gmail.com

8 commentaires Ajouter un commentaire

  1. J’espère que tu avances bien sur tes deux romans. Sage décision. Ainsi tes projets aboutiront. J’en suis certaine.
    Plein de bonnes choses à toi, Elisa et au plaisir de te lire à nouveau 🙂

  2. brindille33 dit :

    Bonjour Elisa,
    Que de beaux retournements de situations, remplis d’espoir, de construction et de travail. Suivons notre instinct, nos objectifs. La dispersion t’a permise à la conscience d’aujourd’hui, ainsi vont nos chemins de traverse.
    Du temps où je ne faisais pas les aller-retour entre Blaye et Bordeaux, je me rendais à un atelier d’écriture où j’ai beaucoup appris. Cette personne ne le fait plus pour diverses raisons. J’ai beaucoup appris dont comme tu l’écris sortir de sa zone de confort. J’écris pour l’instant sur ma nouvelle psychothérapie. Même à soixante-neuf ans, autant vivre ces longues dernières années dans la quiétude et non avec le boulet du passé. Même si cette thérapie est basée sur la psychogénéalogie. 🙂
    Je te donne rendez-vous à la sortie des nouvelles naissances futures. 🙂 Bisous de tout coeur à toi. Geneviève

  3. Ah les ateliers d’écriture, sans celui de Nadia Bourgeois et sa belle persévérance, je n’aurais jamais passé le pas d’écrire et partager mes écrits. Merci Elisa, vous dont les romans sont dans ma bibliothèque, pour votre cadeau, je vous envoie le mail. Sophie

  4. Bravo Elisa ! Je suis de près tes aventures de vie et littéraires et j’ai hâte de pouvoir tenir entre mes mains, le prochain de tes romans. Je sais à l’avance qu’il va m’embarquer dans un autre de tes univers extraordinaires ! Bisous

  5. Merci Elisa pour ce magnifique cadeau de départ….Vous nous manquerez.
    Je vous souhaite beaucoup de bonheur et de succès dans vos nouveaux projets.

    Bonne continuation
    Amitiés
    Manouchka

  6. Que te voilà partie à fond sur 2 beaux « chantiers » d’écriture.
    Je n’ai donc plus qu’à te souhaiter plein de belles envolées sur ton papier et/ou ton écran 😉
    A bientôt et que l’inspiration soit ta compagne bienveillante et dynamisante.
    Bises
    Cath

  7. Line Tremblay dit :

    Allô Élisa
    J’aimerais recevoir cet atelier d’écriture afin de faire des découvertes surprenantes face à l’écriture.
    Merci beaucoup 😉
    Line du Québec

  8. Je vous ai envoyé un mail ! 😌

Répondre à madeleineetcupoftea Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s