Archives de Catégorie: Rayon Poésie

Écoute plus souvent

Ces derniers temps, j’ai été assaillie de pseudos-commentaires provenant d’un parti politique (à qui je ne ferai pas l’honneur de citer le nom) qui voulait utiliser mon blog pour diffuser ses messages racistes.… Lire la suite

Parents orphelins

Sans traces apparentes parle des blessures qui nous sont léguées par nos ancêtres mais aussi de réparation. Or, certaines nous marquent à jamais, comme la perte d’un enfant. Aujourd’hui, jour de Tous les Saints, je… Lire la suite

Rita Mestokosho, le feu sous le rocher

Septembre au Québec. Un vieux rêve qui se réalise. Départ cette nuit sur les traces des colons du Nouveau-Monde, des Amérindiens… et d’une nouvelle histoire à écrire ! Dans l’intervalle, je voulais vous… Lire la suite

Slamodie d’été

… à ne pas reproduire sur les routes, soyez prudents Poésie sans permis Je file en vies Par monts et par mots Sans feux et sang chaud Sans limite à cent Je milite… Lire la suite

Vie en faux

Je déteste les rituels de la Toussaint. Rien que pour cette raison je voudrais être née au Mexique ou à la New Orleans où l’on sait vivre, même quand on est mort, où… Lire la suite

Mots à maux

Compassion, émotion. Solidarité, partager. Ronde de mots pour faire du bien Qui ne s’arriment à rien. Donner quelques pièces, quelques instants À la main ou au cœur qui se tend Sans juger, sans… Lire la suite

Femme libre qui écrit

Aujourd’hui, je pense tout particulièrement à la jeune policière lâchement abattue dans le dos. Je pense aussi à Elsa, assassinée lors de l’attentat contre Charlie Hebdo. Juste avant que le terroriste affirme ne… Lire la suite

Le vieux banc

J’écris rarement de poème mais… Une fois n’est pas coutume et puis c’est l’automne. Rions que diantre ! Avant que l’hiver n’arrive… rive…   Le vieux banc Le vieil homme est là Assis sur le… Lire la suite

Les mé-prix

Pépites et diamants. Extirpés de la terre Pendus à un cou ou exilés solitaire Votre beauté rare excite la convoitise Au son des explosifs et des hommes qui s’y brisent.