Sur les traces de Charlie, le making of

L’écriture du Silence à l’ombre des pins a pris 3 ans. Trois ans à écrire chaque scène et à la fin de chaque séance, j’écrivais encore. Écrire sur l’écriture, c’était l’idée. Tenir un journal des événements et des ressentis, des petites avancées et des grands coups de freins. Des notes destinées à mon seul usage, une bouée en cas de naufrage. Il y a pourtant quelques anecdotes fondatrices de cette aventure au long cours que j’ai envie de partager avec vous qui avez aimé l’histoire de Charlie.

idéeI. Naissance de l’idée

 

II. De l’idée à l’histoireEcriture

 

III. De l’histoire au roman