Du danger d’attendre les vacances pour écrire…

Hello tout le monde ! Les mois d’été se terminent et nous reprenons tous, plus ou moins vite, le chemin de notre quotidien.

Puisque je ne partais pas en voyage cette année, je m’étais prévu des vacances farniente pour me reposer, m’amuser et écrire. Et je m’étais fait un super programme : en profiter et écrire un roman de 200 pages en trois semaines…

 

Qu’est-ce qui s’est passé ?

Je n’en sais rien. Le temps a filé incognito, sans laisser d’adresse.

Pourtant j’y croyais et mon roman aussi…

Et voilà… Résultat, j’ai à peine réussi à écrire la quatrième de couv de mon recueil de nouvelles !

Mais finalement, ce n’est pas très important. Car l’écriture fait partie de ma vie au quotidien alors quelque part il n’était pas absurde qu’elle se repose elle aussi de son côté pour revenir en septembre en pleine forme.

Allez, je vous laisse.

J’ai un programme de rentrée à écrire,
À bientôt 😉

 

 

 

 

Publicités

February feel good…

Février !

Les bonnes résolutions sont reléguées aux souvenirs de l’année dernière, déjà loin. Pourtant cette année, je m’étais juré que c’était pour de vrai. La preuve, j’avais déjà pris mon abonnement à la piscine… (ça marche aussi pour la salle de gym, la bibliothèque et les associations).

Et puis, je n’étais pas seule. Sur les rayonnages des libraires, les ouvrages sur le développement personnel abondent, feuilletage tout prêt pour aider.

Est-ce que, comme moi, vous vous laissez parfois tenter par ces petits guides à la couverture accrocheuse ?

« 1500 recettes dont l’une d’elle va sauver votre ligne »

« Embrassez une carrière, pas vos collègues »

etc, etc…

Et est-ce que comme moi, vous trouvez souvent le contenu assez décevant ?

Il y a tant de pages à tourner avant d’en arriver au vif du sujet. Oui c’est important de nous expliquer à quel point la problématique nous pourrit la vie, et combien nous en sommes prisonniers, incapables de nous en extraire…

Mais…
megaphone–Message pour messieurs et mesdames qui rédigez des guides de développement personnel : « On le sait qu’on ne fait pas ce qu’il faut, sinon on n’aurait pas acheté votre livre ! ».

Alors s’il-vous-plaît, laissez l’épouvantail s’agiter tout seul et consacrez plus de pages à nous présenter les solutions promises par votre titre si accrocheur. Quand on en arrive à cette partie, il reste si peu à lire.

Janvier est passé… Mes bonnes résolutions se ramassent à la pelle. L’abonnement piscine a pris l’eau mais je ne renonce pas !

Considérant que les habitudes, bonnes ou mauvaises, se prennent en 21 jours, les 29 jours de février me semblent largement suffisants.

29 jours pour ancrer 5 ré-solutions résolument POSITIVES sans passer par la case « CULPABILISATION » !

  1. M’entourer de gens qui m’entraînent vers le haut, y compris moi-même
    – Prendre mes distances avec les personnes négatives.
    – Basculer dans le positif chaque petite voix intérieure limitante.
  2. Me ménager un nid douillet, une zone paisible au sein de « chez-moi ».
    Trier, ranger et faire de la place pour ce qui viendra.
  3. Prendre soin de mon corps. C’est grâce à lui que je ressens le plaisir de vivre ce que je vis.
    – Respecter mes besoins en sommeil : alterner nuits blanches et nuits noires (je n’ai plus 20 ans).
    – Choisir des activités physiques qui me plairont assez pour faire passer les contraintes au second plan.
    – Ajouter à chacun de mes repas des aliments que j’aime.
  4. Choisir un travail où il est possible de s’amuser ou de sourire.
    Chercher jusqu’à le trouver. Encore et encore…
  5. Sortir de ma zone de confort.
    Bouger et expérimenter, partir à la découverte de nouveaux horizons ou aller plus loin dans le voyage déjà engagé.

Et vous, comment passerez-vous Février ?

Bonnes 29 journées à tous 🙂

Elisa

fevrier-crepes