Instant poésie

La poésie a longtemps été l’une de mes compagnes de jeu et il y avait un moment que je ne l’avais pas revue. Mais le week-end dernier, mon amie Laurence Marino m’a embarquée dans un instant poésie. Un atelier animé par Didier des éditions Bleu du ciel.

Jouer avec les mots et les sons, sans se soucier du sens, en apparence… Voici mes strophes nées sous consignes, en modestie, Merci Laurence 🙂

Fusutu

Avancer sans regarder
Pieds sautés, bandés

Femme au point zéro, labyrinthe ouvert
Perdue
Sans vue

Tour de béton gratté
Ciel quadrillé

Femme aux yeux clos, hors lumière
Brèche
Pupille sèche

Plumes déployées
Oiseaux empaillés

Femme, tête en haut, cherche l’air
Traces
S’espacent

Rêves à router
Routes à rêver
Fils d’eau
Chemins de terre
Corps battus
Seins nus
Poings tordus

Femme s’est tue.

Publicités

Femme libre qui écrit

Aujourd’hui, je pense tout particulièrement à la jeune policière lâchement abattue dans le dos. Je pense aussi à Elsa, assassinée lors de l’attentat contre Charlie Hebdo. Juste avant que le terroriste affirme ne pas tuer les femmes. Sa seule exigence ? Qu’elles se convertissent et portent le voile.

Je ne saurai pas quoi faire d’un crayon à dessin, mais je peux prendre mon stylo. Pour exprimer en liberté ce que je suis et ce que je pense.

Aujourd’hui, je marque mon opposition à toutes les dictatures qui veulent asservir les corps et les esprits.

Aujourd’hui, je suis femme, je suis libre et j’en suis fière.

Aujourd’hui et pour toujours, je suis Charlie.

Charlie5

F… comme Fléau

Ferveur de Furieux aux Fondements d’une Foi Falsifiée
Fourragent les Frustrations de Fidèles Fourvoyés, 
Fomentent des Factions de Forcenés Fanatiques

Fustigent la Féminité, Flagellent sa Fierté
Figent ses Formes sous une Forteresse de Fichus et Foulards
Femmes Forçats par Faute d’être Femmes Fertiles

Que personne ne s’y trompe, ce n’est pas un pamphlet contre les musulmans et les musulmanes dont je respecte les croyances. Il s’agit d’un cri contre ceux qui massacrent des innocents et contraignent les femmes, allant jusqu’à les avilir au rang d’esclaves sexuelles dédiées au plaisir de guerriers inhumains.