Instant poésie

La poésie a longtemps été l’une de mes compagnes de jeu et il y avait un moment que je ne l’avais pas revue. Mais le week-end dernier, mon amie Laurence Marino m’a embarquée dans un instant poésie. Un atelier animé par Didier des éditions Bleu du ciel.

Jouer avec les mots et les sons, sans se soucier du sens, en apparence… Voici mes strophes nées sous consignes, en modestie, Merci Laurence 🙂

Fusutu

Avancer sans regarder
Pieds sautés, bandés

Femme au point zéro, labyrinthe ouvert
Perdue
Sans vue

Tour de béton gratté
Ciel quadrillé

Femme aux yeux clos, hors lumière
Brèche
Pupille sèche

Plumes déployées
Oiseaux empaillés

Femme, tête en haut, cherche l’air
Traces
S’espacent

Rêves à router
Routes à rêver
Fils d’eau
Chemins de terre
Corps battus
Seins nus
Poings tordus

Femme s’est tue.

Publicités

Plaisir d’écrire

Peut-on apprendre à écrire ?

Aux Etats-Unis, les cours de creative writing (création littéraire) existent  depuis longtemps. Flannery O’Connor, Raymond Carver, John Irving ou encore Philip Roth ont suivi ceux de la très célèbre université d’Iowa.

En France, seules de rares universités proposent des programmes de création littéraire. Au pays de Voltaire et des Lumières, le mythe du génie créateur est soigneusement entretenu. Peu d’écrivains « avouent » avoir suivi des cours d’écriture.

J’ai eu la chance de participer à de nombreux ateliers. Sur le style, la dramaturgie, la description… et bien d’autres.

Aujourd’hui encore, j’appartiens à un collectif d’auteurs. L’écriture est une activité très solitaire. Ensemble, nous écrivons, nous rions, nous parlons de nos textes, nous rions…

Pas de théorie ou de diktats. Des passionnés avec un grand monsieur pour nous accompagner, Pascal Perrat. Et un seul mot d’ordre : plaisir et partage (je sais, ça fait deux mais quand on aime, on ne compte pas).

Dans notre groupe : Agnès la spécialiste des polars mortels (Eclats de rage), Laurence notre girly poète (Ne rien oublier), Nadia fille spirituel de Ionesco et de Foresti (Bouge ton cube, actuellement au théâtre Victoire à Bordeaux), Anne-Marie envoyée spéciale dans la Révolution russe et Christophe, trublion des fourmilières.

Si votre stylo vous démange, essayez les exercices d’écriture créative que propose Pascal tous les 15 jours. Mais attention ! Votre génie créateur pourrait bien s’inviter à la fête.

20151216portraitecrivainlivreV2

Le sang des vignes par Laurence Marino

Hier, nous avons allumé une bougie à nos fenêtres.
Aujourd’hui, « Il est grand temps de rallumer les étoiles » (Guillaume Apollinaire).

Etoiles

Le sang des vignes

Tout ce week-end, Laurence Marino vous offre sa dernière nouvelle publiée sur Amazon en cadeau. L’occasion de découvrir son univers, cette histoire sombre et haletante qui parle de sang et de vin, d’hommes et de passion pour cette terre espagnole.

sangdesvignes2

Le sang des vignes, Laurence Marino

 

Pour faire connaissance avec l’auteure

A la question « Pourquoi j’écris », Laurence Marino répond comme répondent les enfants aux questions évidentes : « Parce  que… ». Parce que je ne peux pas faire autrement, parce que j’aime ça plus que tout ! Mon plus grand bonheur est de partager et de faire plaisir.

Elle a accepté de répondre à quelques questions futiles et indiscrètes (ce sont les meilleures !).

  • Dans la peau de quelle personnalité aimerais-tu vivre une journée ? Et qu’en profiterais-tu pour faire ?

J’ai une personne imaginaire qui me vient à l’esprit : Mary Poppins pour voler et passer d’un monde à l’autre… J’aime son côté magicienne et enchanteresse du quotidien. En personne vivante et contemporaine, je pense plutôt à une femme comme la chanteuse Zazie… J’aime son écriture et sa personne. Je ferais un concert pour vivre cette relation au public. je suis très admirative des personnes qui se produisent sur scène et qui captent des milliers de gens en même temps

  • Quelle est la question qui te tourmente le matin au réveil ?

Peu de questions me tourmentent dès le réveil mais je me demande souvent comment trouver le temps d’être avec les gens que j’aime, d’écrire mon futur roman….

  • Où étais-tu avant la naissance ?

Certainement proche de la mer. J’adore l’océan… J’ai dû aussi me promener et vivre longtemps en Inde car je voue une réelle passion pour ce pays , ses couleurs, ses odeurs, sa musique et même sa nourriture !

  • Que dirais-tu à la jeune Laurence le jour où elle a écrit la première page de son premier roman ?

Persévère, continue, fais toi plaisir toujours… N’attends pas la gloire, partage tes textes, apprends, écris et vis.

  • Quelle est la citation que tu aimerais relier à tes livres ?« On croit que, lorsqu’une chose finit, une autre recommence tout de suite. Non. Entre les deux c’est la pagaille ». C’est marguerite Duras (que j’adore) dans Hiroshima mon amour qui écrit cette phrase. Pour moi c’est pareil ; entre deux livres c’est la pagaille… Mes héros s’accrochent et ont du mal à laisser la place aux nouveaux…..

Merci Laurence pour tes réponses 🙂

Mon corps, son corps, leurs corps, nos histoires.

Une belle histoire à partager, celle de ces femmes, de ces marques de beauté sur leur corps…

Laurence Marino

C’est un méga immense coup de coeur…J’en ai déjà parlé un peu dans mes projets et dans un billet du blog mais je voulais vraiment mettre à l’honneur ce coup de coeur. Cet élan il est à la fois pour une artiste, une femme, des femmes, des peaux et des histoires. Des histoires d’encre, des cris, des rires, des mots et des larmes.

Je mesure ma chance de recevoir ces confidences dans mes oreilles. Pour tout vous dire, Nathalie Kaid est la photographe à l’origine du projet artistique. L’année dernière, je découvre un message sur Facebook proposant une séance photo de corps de femmes tatouées. je cogite, je lutte contre mon image et mes peurs. J’envoie une message, une photo de peau. Nous nous rencontrons fin aout 2014 chez Nathalie. Un thé, des paroles et des photos. Se dénuder un peu, se dévoiler beaucoup. Coup de coeur.

Quelques mois après…

Voir l’article original 161 mots de plus

Revue poétique 17 secondes. Publication

Après les événements dramatiques des derniers jours, voici un recueil de poésie qui tombe à pic ! Des écritures éclectiques, émouvantes… Un beau recueil à découvrir sans tarder 🙂

Laurence Marino

Quel honneur d’être publiée dans cette revue ! Une revue qui aime les artistes, les étranges et les couleurs. C’est une oeuvre d’art et ce numéro est particulièrement somptueux. Je vous invite à le découvrir en version électronique. Il sera en vente version papier dans quelques jours !

http://fr.calameo.com/read/002027389c3aa07d7d053

Voir l’article original