Élisa Tixen

 

Depuis qu’on a déposé un stylo dans ma main d’enfant, j’écris. Je vivais à Bangui, en Centrafrique. À côté de notre maison, il y avait une case et devant cette case, chaque soir, un feu et des ombres dont les flammes révélaient parfois le visage rieur. Cachée derrière la haie, j’attendais. Que la silhouette accroupie par terre se déplie dans la nuit, que sa voix fasse taire le monde pour mieux l’emplir. Ne pas comprendre un mot et se laisser envoûter par la mélopée.

Mes récits sont empreints de cette curiosité que j’ai pour l’autre, pour ses différences. Ils racontent l’histoire de ces autres mondes où se mêlent visible et invisible.

Bienvenue dans mon univers.

Mentions légales