Mi estas la mondo

Je suis Paris, Je suis Bruxelles, Ich bin ein Berliner…

J’ai pensé cette phrase en tant de langues : en égyptien, en camerounais, en turc, en côte d’ivoirien, en alepien… Tant de pays touchés par tant d’attentats. La liste est interminable.

L’année 2016 aura été endeuillée, encore, par la violence aveugle d’actions terroristes, et malgré certains événements personnels joyeux, elle restera dans ma mémoire empreinte de tristesse.

Il paraît que 2017 ouvre un nouveau cycle.

Je ne peux qu’espérer très fort que le cercle de violence se referme ici et maintenant.

Que l’histoire ne gomme pas dans quelques années la réalité de ces tragédies. Qu’elle ne transforme pas ces terroristes en combattants héroïques par la grâce de victoires guerrières.

Que l’homme cesse enfin de vouloir ériger la vision de sa vérité en loi universelle.

Que nous puissions tous vivre ensemble, côte à côte.

Alors je fais un voeu pour 2017, dans la langue de l’esperanto :

Paco sur la mondo

colombe_paix

Joyeuses fêtes à tous